Flash partenaires – Covid 19 – Adaptation des modalités de calcul des prestations de service « Animation socio-éducative des foyers de jeunes travailleurs » en raison de la période de pandémie

Adaptation des modalités de calcul des prestations de service « Animation socio-éducative des foyers de jeunes travailleurs » en raison de la période de pandémie

Pour éviter la propagation du Covid-19, les mesures de confinement renforcées depuis le lundi 16 mars 2020 ont conduit à la fermeture au public de la quasi-totalité des équipements et services aux familles soutenus par la branche Famille.
Les foyers de jeunes travailleurs ne sont pas concernés par ces fermetures car ils constituent la résidence principale des jeunes accueillis. Cependant l’animation socio-éducative peut être impactée par la vacance de logements, d’impayés de loyers ou de suppression d’activités collectives.
Afin de maintenir un niveau de solvabilisation des structures équivalent à celui de 2019, un accompagnement financier est mis en place par la Caf.

Dès lors qu’une activité est maintenue, la prestation de service de la Caf sera versée normalement.

Maintien d’une offre de service minimum aux usagers, dans la mesure du possible

Il est important dans cette période de maintenir un lien avec les jeunes, et d’occuper le terrain de la « rue numérique ». La crise actuelle véhicule en effet son lot de fake news et de désinformation liées à l’épidémie de Covid-19, potentiellement anxiogènes pour de nombreux jeunes. La présence éducative en ligne permet aux animateurs, éducateurs et travailleurs sociaux de maintenir le lien avec les jeunes via des contacts réguliers, des permanences en ligne pour répondre à leurs questions liées notamment à la pandémie de Covid-19 et des propositions d’activités en ligne (défis, jeux, décryptage de l’information…). Il s’agit d’un levier particulièrement important pour prévenir l’isolement des jeunes et répondre à leurs interrogations.

Modalité de prise en compte des périodes de fermeture de la structure
Le gestionnaire doit établir son prévisionnel 2020 en neutralisant la période de fermeture (faire « comme si » la structure était restée ouverte). Les données financières devront correspondre à la réalité de l’exercice.

Consignes dérogatoires sur le traitement de la prestation de service

  • Rétroactivité des agréments devant passer devant le Conseil d’administration

En cas d’impossibilité de présenter le renouvellement ou un nouvel agrément s’agissant de la prestation de service, la rétroactivité maximale tolérée est étendue de 3 à 6 mois tant qu’elle reste dans la limite du 1er janvier 2020.

  • Comptes non votés des associations

Afin d’éviter les retards de paiement des prestations de service correspondant à l’exercice 2019, les partenaires associatifs ont la possibilité d’adresser comme pièce justificative des comptes non approuvés en assemblée générale, celle-ci ayant pu être repoussée en raison de la pandémie.

Version imprimable du Flash

Share this Post